La tour Daliborka

La tour Daliborka

Faisant partie des anciens remparts du Château de Prague, la tour Daliborka s'est ancré dans l'imaginaire populaire

Publié le 1 juillet 2014, 10:12
  • Sommaire

Daliborka est une tour cylindrique construite en 1496 pendant le règne de Vladislas Jagellon par l'architecte Benedikt Ried. Avec Mihulka et la Tour blanche, elle faisait partie des anciens remparts du Château de Prague.

Située à la fin de la Ruelle d'Or, elle a notamment servi de prison et porte le nom du premier de ses prisonniers, Dalibor de Kozojedy, auquel s'attache une légende connue.

On raconte que sous le règne du roi Vladislav II, un certain chevalier Adam Ploskovsky de Drahonice opprimait son peuple par des corvées si rudes que les paysans se révoltèrent, assiégèrent la forteresse des Ploskovsky, capturèrent leur maître et le forcèrent à libérer son peuple de l'esclavage. Puis ils consentirent à passer sous le service d'un chevalier plus doux et respectueux, Dalibor de Kozojedy.

Mais cela ne plut pas aux suzerains qui, derrière cet acte, sentirent non seulement une révolte et une rébellion dont ils n'avaient que faire, mais redoutèrent surtout de voir d'autres émeutes s'inspirer de la révolte des sujets de Ploskovsky.

Ils convoquèrent donc Dalibor de Kozojedy au tribunal de Prague, l'emprisonnèrent et rendirent au chevalier de Drahonice ses biens et droits initiaux.

Dalibor attendit son jugement dans les oubliettes de la tour Daliborka sombre et froide où il purgeait sa peine.

Il souffrait de faim, le temps était long, le chagrin et la peur envahissaient son âme. Aussi, il demanda un violon. Bien qu'il ne sache pas jouer de cet instrument, il finit par produire des sons mélodieux jusqu'à reproduire des chansons populaires connues.

Bientôt, des gens des environs commencèrent à se rassembler autour de la tour et se mirent à descendre dans des paniers de la nourriture au prisonnier. Mais un jour, Daliborka devint silencieuse et on comprit que Dalibor avait été exécuté.

C'est en tout cas de là que provient cet adage tchèque : "La misère a appris à Dalibor à jouer."

En 1781, la tour a brulé pendant des réparations et fut réduite d'un étage. En 1883, ne servant plus de prison, elle fut ouverte au public.


Ce monument fait partie de l'excursion guidée "Voie Royale" que vous pouvez réserver sur ce site.

 
Partagez cette article sur votre blog ou votre site en copiant-collant le code suivant
Type
Gamme de prix
Quartier
Atmosphère
Jours d'ouverture
Horaires d'ouverture
Offre spéciale
Fumeur
Famille
Groupe (5 et +)
Reservation possible
Adresse : Château de Prague, République tchèque

Similaires à La tour Daliborka

Josefov - la Ville juive

La Ville juive - un coeur historique parallèle

La cathédrale Saint-Guy

Coeur de Prague et de l'histoire tchèque, la Cathédrale Saint-Guy ne cesse de fasciner

Le pavillon de l'étoile à Prague

A l'endroit de la bataille cruciale de la Montagne Blanche en 1620, un monument unique offre un oasis de calme à Prague

La Tour poudrière

Visitez une des tours et monuments gothiques les plus importants de Prague qui délimitait jadis la ville de Prague

Vos commentaires

Commentaires les plus récents - Commentaires les plus pertinents

Aucun commentaire pour le moment

Nom(Champ obligatoire)
Email(Champ obligatoire)
Email(Champ obligatoire)
Site internet ou blog
Caractères restants : 1000
 
OFFRES SPÉCIALES POUR FÊTER LE REVEILLON À PRAGUE

Pour découvrir toutes nos promotions veuillez


CLIQUER ICI